État d'Esprit

Pourquoi j’ai perdu l’envie d’aller dans les galeries et les musées ?

Salut à Vous, Les Dessinateurs Intelligents,

Je voulais écrire un article sur la manière de reconnaitre une bonne œuvre d’une mauvaise. C’était très bien parti mais en cherchant un sens plus profond derrière ce sujet, je me suis retrouvée à vouloir partager avec vous mon expérience avec les musées et les galeries.

Très bien ! Je capitule 😉

Excellent sujet !

C’est vrai que pour une artiste comme moi, on pourrait se dire.. « Elle doit être dans tous les musées et voir toutes les expos !! »

– Oui, heu bah .. C’est-à-dire… heu…

C’est comme le coup de Picasso ! Il est super ce gars mais c’est bien l’artiste qui a mis la barre très très haute pour nous ! Pas forcément au niveau de son omniprésence mondiale et le fait que ce soit la rock star de l’art mais par la quantité de sa production

Ma mère me comparait à Picasso, malheureusement n’ont pas sur le talent mais sur le fait que « Lui, devait travailler tout le temps !!! ».

C’est un peu pareil pour les expositions, j’y vais moins et de moins en moins. Pourtant j’habite Paris, la capitale de la culture !
Bah non toujours pas !

Pendant une dizaine d’années, après mes études, j’étais artiste plasticienne à plein-temps. N’ayant pas les moyens de payer mon loyer en plus d’un atelier, j’avais ma place dans un squat d’artistes. Je produisais, je démarchais et je faisais des expositions. Je me débrouillais du mieux que je pouvais sans avoir la moindre idée de ce que je faisais 🙂

À cette période, c’était un peu l’évidence, je sortais d’école ou j’avais appris quelques trucs et astuces en tous genres 😉 et j’avais envie d’être dans une galerie mais c’était très difficile pour moi d’aborder les galeries ou de me présenter lors de vernissages.

J’ai essuyé beaucoup de refus mais j’avais presque l’impression que cela faisait partie du jeu. Il fallait souffrir pour réussir et souffrir pour créer !

Même dans la difficulté et mes proches essayant par tous les moyens de m’en dissuader, j’ai toujours créé, dessiné et peins.

Je sais aujourd’hui que ce qui a maintenu ma détermination, c’est la liberté qu’il y a dans ce métier, ce qu’il signifie pour moi.

Ce métier, j’ai dû le faire évoluer car un artiste ne gagne pas sa vie. Je le fais prendre des formes différentes en créant dans l’énergie, le dynamisme et le partage.

J’ai beaucoup appris de cette période, des refus, des difficultés de vivre et de trouver sa voie. Mais je n’ai rien lâché et aujourd’hui tout cela fait ma force et mon expérience en plus d’avoir bien changé !

J’ai cassé pleins de préjugés et de fausses croyances que j’avais moi-même de mon métier.

Je suis devenue très spirituelle, joyeuse et mon ambition de vie est dans une création lumineuse !

Et je ne souffre jamais quand je crée 😉

Les galeries n’ont jamais été ma tasse de thé. Un sucre ou deux ?
Je ne vois que rarement des choses qui m’interpellent, encore moins qui m’émeuvent. Je déteste le « White Cube » qui devrait mettre en valeur le travail d’un artiste … mais dans les faits, met très mal à l’aise les spectateurs … Nous ne sommes que rarement les bienvenus car elles sont destinées aux collectionneurs d’œuvres d’art, tous comme les salons d’Art contemporain.

Mais c’est quoi ce bord..bazar !!

Alors on parle d’Art, d’artistes, d’émotions, d’expression et au final ce n’est pas dans ces lieux que l’on pourrait ressentir et comprendre le travail d’un artiste !

Mais alors où ??

Bonne question ! J’en ferais bien un article !!

J’ai travaillé pendant plusieurs années dans des musées mythiques à Paris ou j’ai côtoyé des artistes reconnus du monde de l’art. Je n’ai jamais aussi peu parler d’art et de création, en tout cas comme je l’entends et comme j’essaye d’en parler sur L’Art de Dessiner.

Pour les musées, j’exagère ! Mon expérience professionnelle m’a un peu échaudé, j’avoue mais j’adore les musées parisiens. Je suis fan de La Halle Saint Pierre. Un des musées, peut-être les moins connus à Paris mais où les expos sont les plus surprenantes et délirantes

Après, cela dépend de ce que chacun cherche !

Dans sa pratique ou dans ce qu’il aime !

Je suis fan d’Art Brut, un mode d’expression fou, créatif et surprenant, parfois sans repères. J’aime ça. Il est chaud et réconfortant, plein d’humour ou de désespoir. Ce sont les émotions qui s’entrechoquent et nous chahutent. Un feu d’artifice de créations. J’aime cet art.

Et vous que cherchez-vous quand vous allez au musée ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  • Vie quatresixquatre

    Le cube blanc n est pas si mal. Je produis la plupart du temps des oeuvres très colorées et c est encore ce que j ai trouvé de mieux pour les mettre en valeur. Le blanc, ça va à tout le monde. Il n est pas toujours possible de proposer une scène et de repeindre la galerie, surtout pour les expos collectives. Pour les musées, je ne vois pas au nom de quoi on devrait n’y parler que d’art. Il est nécessaire de désacraliser tout ça. Enfin je crois.

    • Charlotte Payen

      Je suis pour les mises en scènes, pour que le spectateurs ressentent au mieux la création de l’artiste.
      Que l’artiste puisse donner ses clefs de compréhension aux spectateurs et que les acteurs (les galeristes, les scénographes, les curateurs …) fassent passer les émotions, l’expression des artistes.
      Pour les musées, je parlais de mon expérience professionnelle et que j’étais surprise de ne pas parler plus de processus de création en côtoyant autant d’artistes et d’acteurs du monde l’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :